Vous devez ĂȘtre INSCRIT et CONNECTE pour laisser un commentaire

LES COMMENTAIRES RECUS:


Chanut [23/06/21 22:07]
Très plaisant à lire…j’aurai pu sûrement faire mieux … mais c’est ainsi … merci…;-)


Jim [23/06/21 16:22]
J'apprécie ta voix, ta façon de t'en servir, et ton talent musical, l'ensemble au service d'un texte que tu sais traiter de manière personnelle et heureuse. Je clape à tour de bras !


Chanut [22/06/21 20:53]
L’hobbe’ te remercie… ;-)


Tigrou [21/06/21 21:48]
Enfin l'audio !
Belles percussions au service d'une technique vocale ...chatinée.
...........
Pour ma part, je suis plus familier du Hobbes de Calvin ;)


Chanut [20/06/21 13:20]
Merci chère Serona, toujours de bonne intuition €-)
Merci… agréable journée


Serona [20/06/21 10:56]
Hobbes hé oui, très bien vu.
Un superbe écrit qui reflète si justement une triste réalité de la société actuelle.
Et cette illustration... J'adore ces petites lettres qui se défilent. Symbole de l'euro ou est-ce mon interprétation personnelle?
J'aime beaucoup le "je heureusement" à la fin.
Merci Chanut. :)

(tu vois, tu n'es pas si grillé que ça. ;) )


Chanut [11/06/21 19:27]
Hobbes hé merci , chère Jeannine B ;-)


Jeannine B [11/06/21 17:57]
Bien trouvé ! J'adore la chute !!!


Chanut [11/06/21 16:25]
Chère Ombre-feuille, je m’obombre à l’abri sous vos ailes, rouge de flatterie… il est l’ogre d’aller chercher la lumière et vite…mais je crains qu’il sache nager… alors avant que la porte se ne referme dans la pénombre crions fort notre espoir, en jetant notre ancre avant que l’on ne sèche ;-)


Chanut [11/06/21 15:57]
Cher Tigrou, Moi ! vous faire découvrir un nouveau mot Chat alors ! J’en reste plume bée ! L’encre est sûre noire mais quelle chance de pouvoir écrire librement sur fond blanc, ce qui me dérange… dictature, pollution et j’en passe sont pourtant réalité… si j’étais un ange je serai c’est sûr dangerous! … pour l’audio si elle vient, ça va grogner ;-)


Chanut [11/06/21 15:31]
Merci de me laisser votre trace de lecture, j’apprécie… cher Lastours je m’excuse la belle indulgente caresse la bête qui récidive…de cette noirceur, je vous rassure je suis du bon coté… cependant forcé de l’avouer la balance penche toujours vers l’ogre qui a bien mangé … mais il peux courir pour déguster du chat tout cru ;-)


Ombrefeuille [11/06/21 15:17]
Tragique, mais hélas souvent vrai. Ecrit avec un sens du mot et de sa distorsion qui fait songer à la fois à Baudelaire et aux plus grandes plumes modernes.

Puisse ce sombre constat laisser tout-de-même la porte ouverte à l'espoir, car il est des hommes qui demeurent des phares pour tous.


Tigrou [10/06/21 08:36]
"S'obombrer", tiens j'ai appris un nouveau joli mot en lisant un poème au sombre réalisme dont le rythme évoque la voix d'un certain ...Chanut.
A quand l'audio, gueule d'ange heureux ?


Lastours [10/06/21 08:31]
Soyons quand même indulgents; l'homme est en effet capable du pire envers ses se semblables mais il est aussi souvent capable du meilleur.