Vous devez ĂȘtre INSCRIT et CONNECTE pour laisser un commentaire

LES COMMENTAIRES RECUS:


Oxalys [21/09/23 11:08]
Post Scriptum pour Appoline :
Note est prise pour envolée lyrique dès que le temps venteux le permettra !




Oxalys [21/09/23 10:54]
Mesdames et chères consoeurs,
Appoline, Ombrefeuille et Mademoiselle

Vos commentaires élogieux me font un immense plaisir.
Si je n'ai pas mis plus de personnalité dans ce texte, c'est justement pour répondre au thème du livre qui l'a inspiré : "la chose" non "la personne" qui en parle.


Puisque nous sommes entre "modeuses" entichées de cet objet désuet, je vous offre en lecture cette baladine où il est question non seulement d'ombrelle mais d'une foule d'autres accessoires vestimentaires du passé :

https://lespoetes.net/poeme.php?cat=tdm&id=16507

Bonne lecture



Oxalys [21/09/23 10:41]
Merci Michel,

Comment, à partir d'un objet banal qui n'a d'autre intérêt que l'usage qu'on en fait ?
.... C'est le thème du livre de Francis Ponge "Le parti pris des choses" qui m'a inspiré ce texte. J'ai longtemps hésité à le poster, mais, poussée par l'actualité...
Voilà, c'est chose faite !
Puisse-t-il inspirer d'autres poètes, aussi doués que toi pour manier le verbe !
Chiche ?


Mademoiselle [20/09/23 18:42]
dans le contexte actuel des changements climatiques, je crois que la jolie ombrelle se perdrait dans les vents ... j'ai aristocratiquement aimé ce texte ..


Ombrefeuille [20/09/23 17:53]
Il serait bon qu'avec les ombrelles revînt l'élégance. Voeu pieux de ma part, et irréalisable à une époque où, la "belle" saison venue, moins on a de tissu sur le corps et plus on s'affiche, non seulement à la plage mais aussi en ville, et la chose est valable pour les deux sexes.

Il fallait donc une plume des plus avisées, des plus habiles, pour célébrer ainsi qu'il le mérite ce très suranné accessoire de mode, alors grand merci.

Qui plus est, l'illustration choisie ajoute un supplément d'âme à ce passé révolu des toilettes raffinées.


Appoline [20/09/23 13:59]
J'aime beaucoup le thème et j'adorerais me promener avec une ombrelle ; je regrette que vous n'ayez pas mis plus de votre personnalité au service de l'ombrelle, je me serais régalée avec une envolée poétique dont vous avez le secret, il me manque votre touche plus intime, peut-être moins sage que je sens parfois :-) A très vite pour une envolée :-)


Lastours [20/09/23 08:34]
Comment, à partir d'un mot très ordinaire, partir dans une superbe réflexion: du grand art. Bravo aussi pour la superbe illustration. Du travail de maitre (comme d'hab mais je l'ai dit si souvent.)
Amitiés.


Oxalys [19/09/23 16:59]
Ni parfaite ménagère, ni top écrivaine, mais toujours prête à monter à la tribune quand il s’agit de prendre parti pour une chose de moindre importance, j'ai donné à ce texte un coup de plumeau pour le dépoussiérer, depuis 2019 qu'il attendait l'occasion de parader.
Le topic ayant disparu du forum où je comptais le poster, c'est dans mon recueil, en libre, que ce plaidoyer pour une bagatelle à l'avenir compromis sera dûment daté puis archivé.