Vous devez ĂȘtre INSCRIT et CONNECTE pour laisser un commentaire

LES COMMENTAIRES RECUS:


Loren [10/11/21 18:59]
Merci Angie de ta lecture et de ton appréciation.


Angieriquedm8 [29/10/21 19:07]
Merci beaucoup de dénoncer si poétiquement cette ignominie qu'est le harcèlement scolaire, qui prend des ampleurs démesurées de nos jours avec les réseaux sociaux... Un poème engagé exprimé avec vos belles images. Bravo.


Loren [27/10/21 21:05]
Merci infiniment Ombrefeuille. Je suis désolée d'apprendre que vous en ayez été victime. Malheureusement, nombreux sont ceux qui ont subi des harcèlements. Il faut témoigner et parler. La honte doit changer de camp. Les victimes ne sont pas fautives.


Loren [27/10/21 20:52]
Merci beaucoup Matriochka. Il est vrai que ce phénomène n'est pas nouveau. Cependant, il semble prendre de l'ampleur. Il faut informer et toujours informer. Il faut parler et rompre le silence.


Ombrefeuille [27/10/21 18:24]
Vous avez le génie de dénoncer avec beaucoup de dignité ce qui, précisément, est totalement dépourvu de dignité.

Les réseaux sociaux, où tant de jeunes passent plus de temps qu'en classe, ont surmultiplié les actes de harcèlement scolaire, pour le résultat que l'on sait, hélas !

Si le problème du harcèlement est ancien (j'en ai été victime adolescente), ses proportions actuelles et les manières dont il se manifeste nous laissent sans voix, tant l'horreur est "no limit".

Oui, le harcèlement (scolaire ou autre) est une insulte à la vie. Vous avez eu les mots justes.


Matriochka [27/10/21 14:29]
Un poème poignant, percutant, pour dénoncer ce phénomène gravissime du harcèlement, qui amène des jeunes à mettre fin à leur vie, comme cela s'est hélas encore démontré récemment.

Ce genre de comportement n'est pas nouveau, mais on en parle plus maintenant. Et donc il devient impossible de dire "Nous ne savions pas".

Après, il est plus que temps de prendre le problème à bras le corps et de se pencher sérieusement sur cette grave question pour comprendre les "raisons" profondes qui motivent les harceleurs, car ce n'est qu'en remontant aux racines du mal qu'on pourra trouver une solution efficace.

Merci beaucoup pour ce texte qui lance un cri d'alarme et dessille les regards sur la gravité du phénomène de harcèlement.


Loren [27/10/21 11:17]
Merci Juillet de ton commentaire. Tu as certainement raison. C'est une tragédie et UNE ABOMINATION. Je ne peux pas apporter de correction au titre. En fait je l'ai raccourci pour qu'il ne soit pas trop long. Au départ, je voulais écrire" Ils ont insulté la vie mais pas seulement...
Je ne voulais pas trop en dire dans le titre.
C'est un OUTRAGE A LA VIE. Si la vie était respectée, les choses seraient différentes et le monde aussi.
Il faut absolument que la honte change de camp.


Loren [27/10/21 11:09]
Merci beaucoup Lastours de ton appréciation.


Loren [27/10/21 11:08]
Tu as entièrement raison, Kerdrel. Il faut parler et toujours dénoncer. La honte doit changer de camp, indéniablement.


Loren [27/10/21 11:05]
Merci infiniment Claudel de tes mots. Nous ne pouvons pas rester insensibles à de tels drames humains. Il est bien difficile parfois de trouver les bons mots pour exprimer sa révolte et son indignation.


Juillet [27/10/21 10:00]
Bonjour Loren
Je préparais ce sujet, heureusement que vous l'avez écrit et crié.
Si vous permettez, je trouve le titre pas assez fort par rapport aux actes odieux qui poussent des victimes à cesser de vivre. Ce n'est pas une insulte à la vie, mais plutôt les assassins de la vie
Ce monde est vraiment malade.
Bravo pour ce cri d'alarme auquel tous devraient agir
pour sauver cette jeunesse perdue, égarée, mais surtout délaissée.
+V


Lastours [27/10/21 08:28]
Un phénomène, hélas, longtemps ignoré mais pas si nouveau que ça et puis de beaux vers pour l'évoquer malgré tout: du grand art.


Kerdrel [27/10/21 07:01]
Un phénomène de société longtemps ignoré ou simplement tu, que vient aggraver internet et les réseaux sociaux avec ses torrents de haine, merci pour ce cri d'indignation


Claudel [27/10/21 01:50]
Honte à vous tous les harceleurs de ce monde. À bas l'ignominie! tu as bien raison Loren. Merci pour cette lecture qui fait réfléchir sur toutes les petites lumières qui s'éteignent chaque nuit endeuillée de l'amour. +V