Vous devez ĂȘtre INSCRIT et CONNECTE pour laisser un commentaire

LES COMMENTAIRES RECUS:


Loren [27/10/22 17:14]
Merci beaucoup Ombrefeuille pour vos mots.


Ombrefeuille [03/09/22 17:58]
Un poème poignant, où le retour régulier de certains vers s'accorde à la perfection avec la tristesse qui nous étreint à la pensée de cette tragédie (une de plus, hélas !)

Votre plume se fait ici (comme dans d'autres poèmes) l'avocate de la Nature.


Loren [29/08/22 13:51]
Merci Serona pour votre lecture et les informations étayant mon poème. :)


Loren [29/08/22 13:49]
Merci Colline pour votre passage.


Loren [29/08/22 13:48]
Merci Lastours. O combien vous avez raison !


Serona [29/08/22 10:03]
Triste réalité superbement mise en mots et métaphores.
En Normandie, c'est dans la Seine que l'on constate ce phénomène dû au trafic maritime et aux travaux du futur champ éolien en mer.
Merci Loren. :)


Colline [27/08/22 08:30]
Merci pour ces vérités Loren


Lastours [26/08/22 08:25]
Et un triste tableau de plus de la nature qui se délite; heureusement, il reste les poètes pour adoucir un peu ces douleurs.


Loren [24/08/22 20:33]
C'est moi qui vous remercie Catriane, Juillet, Cinquième Vallée et Machajol pour votre lecture et vos mots enthousiastes et touchants.


Machajol [24/08/22 17:08]
Comme c'est beau !
merci Loren !


CinquiemeVallee [23/08/22 20:55]
Merci Laurence !


Juillet [23/08/22 19:29]
Que c'est beau Loren et et très émouvant...!
Bravo pour cette belle plume
+++V


Catriane [23/08/22 16:35]
Comme c'est beau et émouvant Merci Beaucoup


Loren [23/08/22 10:15]
Merci infiniment Kerdrel. Cela est bien triste, en effet. Il paraîtrait que la présence excessive des sonars pourraient détruire l'oreille interne de ces merveilleux mammifères.


Kerdrel [22/08/22 20:12]
une bien triste de fin pour ces animaux
joueurs et joyeux, il semble que de plus en plus de ces mammifères Orques et bélouga, eux aussi viennent se perdre; un poème émouvant dont j'aime beaucoup la forme +V