Vous devez ĂȘtre INSCRIT et CONNECTE pour laisser un commentaire

LES COMMENTAIRES RECUS:


Ottomar [13/04/24 09:15]
Merci Grimelle.
Je commence à comprendre
la langue des arbres.
Sensible à la moindre brise,
je m'enracine profondément
dans ce sol caillouteux.



Grimelle [12/04/24 17:21]
Les arbres accueillent la lumière offerte, la liberté plein ciel et nous cueillons les cerises avant que les pies n'aient tout pillé . Que les arbres nos frères gardent leur mystère.


Ottomar [12/04/24 11:15]
Merci Nihilisteo.
"Tous les arbres sont des pèlerins. Ils ont leur Messie, et ils le cherchent. Leur Messie est le royal cèdre du Liban, mais peut-être aussi un tout petit buisson, tout à fait insignifiant dans la toundra".
C'est une citation de Vladimir Nabokov dans Les Dieux.


Nihilisteo [12/04/24 09:02]
Chaque arbre écrit son poème. Le solitaire, plié par le vent, aspire à la lumière, tandis que le chêne, imposant, avance comme un char de procession. Mais c'est le cerisier en fleurs qui, dans sa splendeur, accueille tous les oiseaux du printemps.
Ainsi, dans l'orchestration de la vie, chaque être trouve sa voix et sa place.

Joliment dit cher Ottomar


Ottomar [09/04/24 09:44]
Merci Sym.


Sym [08/04/24 14:48]
Une Jolie sérénité. J'ai aimé ma lecture
Mon vote


Ottomar [08/04/24 09:53]
Merci Wawa pour cette lecture.


Wawa [07/04/24 20:02]
Simple et joli (c'est peut être pour cela !)


Ottomar [07/04/24 16:04]
Merci Marcek. Chaque année il est convenu, avec eux, qu'ils m'en laissent quelques unes.


Marcek [07/04/24 15:35]
Cher Ottomar, les oiseaux, m’a t’on dit, iront même jusqu’à manger ses cerises, les ingrats !