Vous devez ĂȘtre INSCRIT et CONNECTE pour laisser un commentaire

LES COMMENTAIRES RECUS:


Oxalys [23/06/16 15:20]
Une chanson qu'on entend souvent sur les foires et marchés historiques avec instruments et costumes d'époque.
Merci Louis


Oxalys [23/06/16 14:42]
Merci Eric
Cette fois c'est bon l'illustration est bien en place



Louis [21/06/16 21:14]
merci de promouvoir cette chanson (Goethe et beethoven en même temps), qui a traversé le siècle


Oxalys [21/06/16 18:50]
erreur de manip pour mettre l'illustration -
j'ai demandé à Eric de remettre l'icone permettant un nouvel envoi aux dimensions requises.


Oxalys [21/06/16 15:17]
Dès le Moyen-Age, des Savoyards ont fui les rudesses des mois d’hiver, durant lesquels ils ne pouvaient plus vivre de l’agriculture et de l’élevage, pour aller travailler en France ou dans les pays rhénans.
Sur les routes ou dans les villes, à Paris ou à Lyon, Bordeaux ou Nancy, Genève aussi, on les connaît colporteurs, commissionnaires (les fameux cols rouges), garçons de boutique, décrotteurs, employés de maison, marchands de tisane, ouvriers dans l’industrie textile lyonnaise, montreurs de marmottes et ramoneurs bien sûr !
Pays étranger pour la France jusqu’en 1860, la Savoie est un territoire qui tour à tour effraie, repousse, émerveille, amuse, intrigue et attire. Les ramoneurs, les marmottes ou les montagnes sont autant d’images qui marquent son identité, en France, mais aussi dans toute l’Europe. S’interroger sur les images de la Savoie d’hier, c’est aussi comprendre la Savoie d’aujourd’hui, lieu de passage et de convergence de plusieurs cultures, terre de migrations et de frontières.