Vous devez ĂȘtre INSCRIT et CONNECTE pour laisser un commentaire

LES COMMENTAIRES RECUS:


Ombrefeuille [11/05/18 22:52]
Des heptasyllabes vigoureux, signés d'un maître de l'alexandrin, je m'en délecte ! Bon, c'est vrai, Corneille pourrait bien me versifier l'annuaire, j'avoue, j'applaudirais !!! Il n'empêche, la supériorité du Temps sur les fourmis que nous sommes est ici rappelée avec éclat à l'ambitieuse et hautaine Marquise, et Tristan Bernard, dans sa répartie deux siècles après la bataille, eut moins de classe ! Avantage Corneille ...


Aurorefloreale [12/11/16 18:17]
votre cœur en serait jaloux
De ce charme dont je dispose
lors que vous, vous reposez
Moi de l'amour je dispose
Et le murmurer , je l'ose...



Ancienmembre [23/10/16 14:13]
j'adore ce texte depuis...ouh...
et tu connais la chanson de Brassens


Salus [23/10/16 09:21]

Magnifique et outrecuidant poème, Corneille était un mufle génial !

Réponse pertinente de Tristan Bernard, deux siècles et demi plus tard :

"Peut-être que je serai vieille
Répond Marquise, cependant
J’ai vingt-six ans mon vieux Corneille
Et je t’emmerde en attendant"