Vous devez ĂȘtre INSCRIT et CONNECTE pour laisser un commentaire

LES COMMENTAIRES RECUS:


Oxalys [03/01/23 09:47]
Sans doute eut-il la malchance de végéter à l'ombre de grandes plantes qui lui firent trop d'ombre pour qu'il puisse s'épanouir au soleil de la gloire.
Drame des éternels "laissés pour compte"
qui ne manquaient pourtant pas de talent.
Merci pour ces lauriers posthumes, Bouchor sa place chez les poetes.net




Jim [01/01/23 05:27]
Ben oui mon ami, c'est ben beau et ben bon, tout ça ! Encore faudrait-il que nombreux le sussent !


Salus [31/12/22 17:20]

Poètes inconnus
Qui dormez dans l'attente
Que votre vers s'atinte
De lauriers advenus...