Vous devez ĂȘtre INSCRIT et CONNECTE pour laisser un commentaire

LES COMMENTAIRES RECUS:


Rickways [03/03/09 18:55]
Moi qui rêvait de théâtre, ce poème m'a transporté dans une représentation cauchemardesque... et tout le monde y passe !


Madautie [01/03/09 18:06]
Les trois coups sur le plancher ont certainement retentis à l'apogée de cette belle description d'éphémère théâtrale