Vous devez ĂȘtre INSCRIT et CONNECTE pour laisser un commentaire

LES COMMENTAIRES RECUS:


Ancienmembre [21/09/15 14:35]
4 h du matin

Du fond de mon lit je frissonne
Je n’irai plus au Majestic
Je mets ma musique intérieure
Et je danse sur mon automne
Mon air de solitaire morne
Dehors on dit que c’est Noël
Qu’il y a des étoiles au ciel
On prépare quelque festin
Je reste à ma table de nonne
La porte ouverte au pèlerin
Si tu sonnes
Tu auras la soupe du pauvre
Un baiser sur tes mains gelées
Tu seras l’enfant d’abandon
Qui n’a pas de temps pour ma pomme
Celui qui viendra post-mortem
Mutiler mes poèmes
Celui qui grignote mon cœur
Envie d’aller sur la rivière
Voir si on peut marcher sur l’eau
Je ne sais plus faire le monde
J’essaie de m’accrocher au ciel
Il est cinq heures et je ne dorme
Réveillonnez réveillonnez
Moi je suis née dans une cave
Je ne sais pas faire semblant
Je suis voleuse d’une aumône
Petit Jésus ne m’oublie pas
J’allume mes quatre chandelles
Je croise mes bras dans l’ombre
Venez donc danser sur ma tombe
Les lucioles ne piquent pas
Les souvenirs me font de l’ombre
Je vais éteindre ma bougie.

3 décembre 2010- 5h