Vous devez ĂȘtre INSCRIT et CONNECTE pour laisser un commentaire

LES COMMENTAIRES RECUS:


Johnykerber [21/05/15 01:23]

Eolia [20/05/15 20:43]
Je crois que ce qui est monstrueux, c'est la richesse... le bonheur dans la vie ne tient pas au matériel... mais il faut avoir un peu dans son assiette quand même !


MAIS on est bien d'accord!!

Mais il s'agit bien de manque d'argent!

j'avais acheté au gamin son gros nounours!

c'est une histoire vraie

merci de ta visite je passe te voir!

Amitiés


JK


Eolia [20/05/15 20:43]
Je crois que ce qui est monstrueux, c'est la richesse... le bonheur dans la vie ne tient pas au matériel... mais il faut avoir un peu dans son assiette quand même !


Johnykerber [17/05/15 01:54]

Polymnie2 [15/05/15 14:51]
Je reviens sur ton poème qui réveille des souvenirs. Mon neveux que j'avais à charge , désirait plus que je ne pouvais, je lui ai répondu : prends un crayon.
Inscris mon salaire, déduis ça, ça et ça .....
fais la déduction. Que reste t-il pour les urgences? Presque rien. Voilà ce que je voulais entendre, car si ta sœur ou toi, doit subir une opération, je ne peux l'honorer. Je n'ai pas droit à la mutuelle pour vous. C'est à chacun de nous qu'il faut se limiter dans les plaisirs personnels.
Je vous donne l'amour et le pain quotidien, je ne peux vous donner le luxe ni le surplus toute seule.

C'est cela la vie, elle a son supplice, mais je me suis donnée comme est donnée la vie! Des supplices enfermés pour ne pas la ternir, par un progrès qui vous tend des vitrines allégées, au temps qu'on savait qu'on ne pouvait s'y arrêter. Aujourd'hui tout s'étend, se répand, c'est normal!! Mais avant on savait où regarder, où s'arrêter.
Aujourd'hui celui qui est sans travail n'a rien devant lui pour survivre.

JK, merci d'avoir soulevé le problème, mais entre guillemets, ce n'est pas sans une avance précise que l'on gère une prévision incertaine.
Beaucoup de cas donnent à pleurer, et je le regrette pour eux, mais, si tu avais le cas de chacun sous les yeux, tu constaterais que le marché seul est responsable d'une multitude, car aujourd'hui, rien ne pense à demain. Je suis restée la fourni qui récolte, mais pour mieux distribuer. Car je n'ai jamais récolté pour moi-même.
Les grands, les soit disant tous grands, peuvent baisser leur chapeau sur le rideau de la misère, tant qu'ils ne seront pas à genoux devant le porte monnaie en guerre.

Je ne sais si je suis dure, mais la mentalité de chacun a aussi changé au prix de la facilité.

Merci JK et, excuse moi de prendre autant de place pour un commentaire.

Amitiés, Polymnie2, ce 15 mai 2015.

BEN non tu peux prendre toute la place que tu veux quand c'est pour exhiber de belles vérités!


amitiés


JK


Johnykerber [17/05/15 01:53]

Pieds-enVERS [15/05/15 00:24]
Bonsoir JK !
Hélas c'est encore aujourd'hui d'actualité ,difficile à expliquer à un enfant qu'il faut se contenter seulement du nécessaire et non du superflu !



EH oui ma classe c'est comme tu dis!!


amitiés


jk


Johnykerber [17/05/15 01:52]

Guy [14/05/15 16:11]
Une grande délicatesse pour décrire cette horreur de l'homme "moderne".

merci pour la délicatesse! en réalité une histoire vraie! J'avais acheté le gros nounours au gamin!!

cordialement


JK


Johnykerber [17/05/15 01:51]

Yunus [13/05/15 22:02]
pathétique et si beau

MERCI à toi de ta visite!


cordialement


JK


Johnykerber [17/05/15 01:50]

Polymnie2 [13/05/15 21:36]
Double leçon de la vie, mettre un halte pour le "plaisir" et voir ce qu'elle offre pour nourrir, mais malheureusement elle existe. C'est dur de rester dans ses propres limites sous le regard d'un enfant, mais il faut rester soi pour pouvoir survivre! Mais jusqu'où et jusqu'à quand? La terre tourne en rond et semble tout ignorer!

Merci JK, Polymnie2, ce 13 mai 2015.

merci beaucoup de ton entrée en matière!!

amitiés

JK


Polymnie2 [15/05/15 14:51]
Je reviens sur ton poème qui réveille des souvenirs. Mon neveux que j'avais à charge , désirait plus que je ne pouvais, je lui ai répondu : prends un crayon.
Inscris mon salaire, déduis ça, ça et ça .....
fais la déduction. Que reste t-il pour les urgences? Presque rien. Voilà ce que je voulais entendre, car si ta sœur ou toi, doit subir une opération, je ne peux l'honorer. Je n'ai pas droit à la mutuelle pour vous. C'est à chacun de nous qu'il faut se limiter dans les plaisirs personnels.
Je vous donne l'amour et le pain quotidien, je ne peux vous donner le luxe ni le surplus toute seule.

C'est cela la vie, elle a son supplice, mais je me suis donnée comme est donnée la vie! Des supplices enfermés pour ne pas la ternir, par un progrès qui vous tend des vitrines allégées, au temps qu'on savait qu'on ne pouvait s'y arrêter. Aujourd'hui tout s'étend, se répand, c'est normal!! Mais avant on savait où regarder, où s'arrêter.
Aujourd'hui celui qui est sans travail n'a rien devant lui pour survivre.

JK, merci d'avoir soulevé le problème, mais entre guillemets, ce n'est pas sans une avance précise que l'on gère une prévision incertaine.
Beaucoup de cas donnent à pleurer, et je le regrette pour eux, mais, si tu avais le cas de chacun sous les yeux, tu constaterais que le marché seul est responsable d'une multitude, car aujourd'hui, rien ne pense à demain. Je suis restée la fourni qui récolte, mais pour mieux distribuer. Car je n'ai jamais récolté pour moi-même.
Les grands, les soit disant tous grands, peuvent baisser leur chapeau sur le rideau de la misère, tant qu'ils ne seront pas à genoux devant le porte monnaie en guerre.

Je ne sais si je suis dure, mais la mentalité de chacun a aussi changé au prix de la facilité.

Merci JK et, excuse moi de prendre autant de place pour un commentaire.

Amitiés, Polymnie2, ce 15 mai 2015.


Pieds-enVERS [15/05/15 00:24]
Bonsoir JK !
Hélas c'est encore aujourd'hui d'actualité ,difficile à expliquer à un enfant qu'il faut se contenter seulement du nécessaire et non du superflu !




Guy [14/05/15 16:11]
Une grande délicatesse pour décrire cette horreur de l'homme "moderne".


Ancienmembre [13/05/15 22:02]
pathétique et si beau


Polymnie2 [13/05/15 21:36]
Double leçon de la vie, mettre un halte pour le "plaisir" et voir ce qu'elle offre pour nourrir, mais malheureusement elle existe. C'est dur de rester dans ses propres limites sous le regard d'un enfant, mais il faut rester soi pour pouvoir survivre! Mais jusqu'où et jusqu'à quand? La terre tourne en rond et semble tout ignorer!

Merci JK, Polymnie2, ce 13 mai 2015.