Vous devez ĂȘtre INSCRIT et CONNECTE pour laisser un commentaire

LES COMMENTAIRES RECUS:


Muse [10/06/16 09:39]
Merci chères Aurore, Colline et Poly,

c'est pour dire que parfois une certaine déception nous empare...
Mais rassurez-vous, je suis surtout d'un tempérament joyeux !
Ma vie est belle, je ne me plains pas !

Bisous tout doux à vous mes poétesses ! ;)


Colline [10/06/16 07:50]
Votre ecrit est très touchant, votre ressenti très présent, dans chaque mot, sous le souffle éphémère de "chimère" inspire, expire, vibre alors cette émotion, qui peu à peu nous enveloppe, nous étreint. Même si tout votre écrit m'a captivée, je retiendrai cependant, cette strophe :

"Faut-il que mon coeur et faim ?
Pour que j'effleure le bonheur"

Merci


Polymnie2 [10/06/16 06:15]
Il est malheureux de ne voir que tristesse dans la vie pour attendre, comme unique consolation, le dernier jour!
Se replier sur soi n'est pas ingénieux en ce cas là car c'est fermer les yeux et ne trouver que le néant et entretenir un état dépressif!

Merci muse, pour la description bien rendue.
Bise, Polymnie2, ce 10 juin 2016.


Aurorefloreale [09/06/16 19:02]
Sublime poème à l'âme tourmentée qui cherche sa voie au travers des chemins sinueux de la vie. Respire et ouvre les bras, l'avenir te sourira j'en suis certaine.
Chaleureusement