Vous devez ĂȘtre INSCRIT et CONNECTE pour laisser un commentaire

LES COMMENTAIRES RECUS:


Christ [19/10/11 22:28]
Quiet :)
Je parlais de fiesta.. et puis tu le sais, on a besoin de mourir pour repartir vers d'autres monts z'émaux.. changer de pot changer, de vie.. ;) Muxus, Bo


Boetiane [19/10/11 17:53]
... mais quel pot de départ ??
j'ai pas envie que tu (re)partes, là !
glurps de glurps
et on fera comment après, hein ??
Bo xxx




Christ [19/10/11 00:44]
Louis : merci du passage, la bannière me fatigue ici... mais cool, toujours :)
Ah Louis V. ! Si tu veux chanter, vazygooo !!!
Lô & Boétiane... vous m'émouvez toujours... ok pour un géant pôt de départ !!!
Marie-Ange, l'on se voit si peu, sûr et, je n'ai aucun alibi... bises




Louis Vibauver [14/10/11 21:47]
Trop de lucidité efface le rêve et nous met à la torture.
En lisant tes vers , j'ai commencé à chantonner du Barbelivien :"A toutes ces filles qu'on a aimé avant...."
A bientôt de l'entendre de ta bouche ...
Cordialement
G


Marieange [12/10/11 00:34]
bonjour Christ,

je suis toujours heureuse de te lire, et je regrette que tu te fasses aussi rare, remarque le plaisir n'en est que meilleur ...

des mots posés, sont très émouvants, je t'ai lu et relu

amitié


Boetiane [11/10/11 21:25]
Stay, i love your echo

Puis tu ris avec moi, un peu
De ces nuages frisés d’iguanes fauves
De ces félins tigrés au regard de gitan errant,
Regard effaré humant l’arome étourdissant d’une rose
Qu’est-il d’autre que nous ne sachions ?
La main qui ne nous voit pas, ou peu, ou trop ?

Embryon – œuvre splendide

Amitiés
Bo xxx


Ancienmembre [11/10/11 19:34]
Ouais Pachamama ! et pis quand on aura fini de verser du Téquila sur un sol poussiéreux, on ira baguenauder dans les parages pour voir s'il n'y pas un ou deux agaves bleus pour nous faire les yeux doux... Oh seigneur ! ça va piquer grave ! et bizzz au pas sage....


Louis [11/10/11 12:51]
Memento mori, oui, mais peut-être pas Christ parait-il ;)