Vous devez ĂȘtre INSCRIT et CONNECTE pour laisser un commentaire

LES COMMENTAIRES RECUS:


Salus [24/03/17 16:46]

Lectrice au cerveau véloce,
C'est l'idée ! - Et si l'on l'ose,
Déchiffrons l'étrange bruit
Que chaque poème instruit !

Merci.


Oxalys [24/03/17 15:09]
Subtiles ruades dans carosses des bien-nés
C'est cas rosse, mais adroitement mené !


Salus [23/03/17 18:21]

Merci pour ces réflexions ;
Ces vers (le tout de mon cru)
Sont, d'ouvriers charpentiers,
Les amères philanthropies !


Roland [23/03/17 15:26]
Tu es vraiment bon en contrepèteries !!


Claudel [23/03/17 13:03]
Belle réalisation, bravo !


Dynamot [23/03/17 12:18]
Chapeau bas, bel écrit !
Il faut manger...quand on peut...Sinon ?


Roland [23/03/17 08:13]
Mais prend donc du Berocca !!


Skipette [22/03/17 22:13]
D prime offre de beaux vers !
merci...


Aurorefloreale [22/03/17 18:44]
un nouveau poème intitulé ,pour le prochain poème peut-être comme titre "Né de l'eau douce"...


Salus [22/03/17 18:35]

Merci !

(minuscule et trivial détail, mais ça peut être marrant)


Sylvain2023 [22/03/17 18:32]
Bonjour,

tu contrepètres vachement bien :)


Salus [22/03/17 18:27]

Oui, oui, très crue !


Aurorefloreale [22/03/17 18:25]
Je reviens, l'image de la chute est un peu crue!


Salus [22/03/17 18:21]

Merciàvousdeux !


Aurorefloreale [22/03/17 18:19]
Quand la sève monte, on ressent la douleur en appel de fleurs agréables à humer en senteur de parfums précieux!
Amicalement
Aurore


Lili [22/03/17 18:11]
Paitre en mots pour mieux cultiver le je avec un dé en prime
laissant sagement une place au hasard
boudu sauvé des eaux..!
merci à vous


Salus [22/03/17 18:06]

Ce sont mes lettres de noblesse
Tous ces états tant déprimés
Où je sens la hart et la laisse
S’instiller dans mes bouts rimés


Leonard [22/03/17 17:55]
Qui vous a mis dans cet état
Relativement déprimé ?
Est-ce l’Avé dit à toute heure

Qui vous a mis dans ces têtards
Transparences de la douleur
Relative foin d'être aimé ?


Merci pour ces belles lettres...