Vous devez ĂȘtre INSCRIT et CONNECTE pour laisser un commentaire

LES COMMENTAIRES RECUS:


Louis [22/02/13 20:43]
le marin arrime
(du pas sérieux)
Derrière les barreaux et la brume, l'écume des jours. Puis la lumière, des fleurs telles des plumes colorées sortent des fourreaux. Les bourreaux en deviennent malades et disparaissent sous l'enclume.


Christine [21/02/13 13:47]
J'aime beaucoup!L'amour et la haine, fragile frontière quand à trop s'aimer on se déteste!


Jim [19/02/13 22:38]
Comme quoi, il suffit de savoir retourner la ... belle ! C'est tout comme.


Jeannine B [19/02/13 20:19]
Belle chute à ce poème sur un sujet difficile, quand à moi, je n'ai pas adhéré à la haine du mois !!!
Bravo
Amitiés poétiques