Vous devez ĂȘtre INSCRIT et CONNECTE pour laisser un commentaire

LES COMMENTAIRES RECUS:


Lucie [29/10/11 13:08]
j'aime beaucoup le noir et blanc


Vespertilion [19/10/11 20:34]
Merci chère Marie de poser ton regard ici! Bisous à toi mon églantine!


Evemarie [18/10/11 20:31]
Sur la photo, je ne sais ce qui attire le plus, mon regard, des hommes ou de la machine, à moins que ce ne soit justement leur unité, tout un symbole depuis les temps préhistoriques où l'un a conquis l'autre.
Amitiés, ma libellule.


Louis [16/10/11 10:23]
personnes ou charrues, dilemme, en tous cas, les charrues de l'époque présentaient quelques inventions en mécanique

merci pour ton mot sur mes mots


Vespertilion [12/10/11 20:51]
Merci pour ton poème Louis!
Figure-toi que je m'étais arrêtée pour "photographier l'objet sculpture" et ces personnes sont sorties de chez elles... On a parlé. Le Monsieur qui était fermier a travaillé jusque la fin des années 50 avec cette charrue... Et il s'appuie sur le muret; il en a le dos tout cassé...
Il aurait fallu sans doute donner plus d'importance aux personnes qu'à la charrue; la faible profondeur de champ les rend flous comme s'ils se perdaient dans le temps... Mais j'ai fait d'autres clichés d'eux où ils ont la préminence et j'n posterai un à une prochaine occasion...
Merci du partage Louis!


Louis [11/10/11 21:13]
une atmosphère nostalgique.
Et les vieilles charrues deviennent presque des sculptures.