Redoutable solitude

sur notre île de vie
nous nous sommes aimés.
Sans assouvissement
d'ivresse à tendresse,
les jours étaient des vagues
nos disputes des orages.
au chevalet des ans
notre toile a pris forme
gardant jalousement les touches du peinceau:
passant du rose au bleu
aux berceaux des naissances,
éclatant de soleil aux étés des vacances,
parfumée des lilas des printemps,
des muguets de tes années passant,
rousse des automnes trop pressés.
Aujourd'hui l'horizon s'ennuage:
et nous devons penser, par bribes nostalgiques
au jour où l'un où l'autre n'aura plus sa moitié!
La voilà la solitude
le cristal qui se brise
fracassant le logis
silence traversé des bruits habituels.....

Mais le printemps verdoie,
là bas à l'horizon.

nous sommes là tous deux!
Vivons, vivons encor nos belles habitudes
entier pas à demi
deux coeurs deux corps
chassons de nos pensées
LA TRISTE SOLITUDE !............




Ecrit par Ghis
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net