Au fil de l'eau

roule roule ma rivière
abrase tous ces cailloux
aux arêtes déchirantes

escalade les rochers
en grands bonds éclaboussés

tu n'as que faire des crocs
ni des griffes qui t’ arrachent
de petites escarbilles
que le vent cueille et emporte
pour les offrir au soleil

chante chante ma rivière
et sautille en clapotant
si transparente et si fraîche

oh raconte encor pour moi
cette montagne et ton rire
quand libérée du froid noir
tu as tout soudain jailli
du grand glacier ébloui
où tu sommeillais enfant

coule coule ma rivière
impatiente suis ta course
va te fondre dans la mer

je chemine à tes côtés
où mon ombre s’étirant
à ton rythme vagabonde

oh jamais quoi que tu fasses
tu ne pourras revenir
au lit blanc qui t'a vu naître

et comme toi je m'écoule
dans ton eau j’ai mis mes pas
et ma chanson dans ta voix




Ecrit par Tanit
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net