Nuits d'hiver

Parfois, les soirs d’hiver,
Je vais chercher
Des mots ciselés,
Des mots d’orfèvre,
Dans un vieux dictionnaire,
Pour te les susurrer
Comme ferait le vent
Sur un camélia blanc.


Malgré le froid polaire,
Les petites mouches de neige,
Le givre sur les pages,
Les frissons sur la plage,
Je sème des pointillés, aux reflets arc-en-ciel,
Pour iriser tes rêves
Musardant sur le sable
Au gré des coquillages.


Sur le sofa moelleux, tu écoutes la nuit,
La glace craquelant au loin,
Sur la Volga,
La musique tsigane,
Une balalaïka,
Les poèmes à Lara.
Je t’emmène en voyage dans le transsibérien,
Sans te lâcher la main.


J’esquisse des trémas sur tes rires nacrés,
Pose des accents graves
Sur mes larmes gelées.
Lorsque tu me réponds
De ta voix qui caresse,
J’ouvre des parenthèses.
Et tel le clapotis faisant frémir une algue,
Le désir retentit.


Dans ton coffre à souvenirs, tu trouveras demain
Un souffle de tendresse
Sur un camélia blanc,
Des petites mouches de neige,
Une balalaïka,
Les poèmes à Lara,
Une chanson d’amour avec des phrases brèves,
Et puis des pointillés pour iriser tes rêves...



Automnale








Ecrit par Automnale
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net