Ado-mélancolie

Je veux rouvrir la porte de mes souvenirs
Forcer la route perdue des ans révolus
Hélas, passé trahi, engourdi par l'attente
Tu gardes, paresseux et jaloux, tes distances

Tu caches en un méli-mélo de mots, de cris
Les fumées d'incinérateur, brume de vie,
Grise de rires timides et déconfits
Conflits stériles se mêlant de tout pour rien

Teigne ! Tu me troubles, m'enténèbres et m'ennuies,
Tel ennui qu'il s'oppose à graver mes envies
Sur la stèle d'un temps qui m'appartient pourtant
Par ma vie torrentielle qui s'enfuit déjà
Folle se livre au diable avide de jeunesse

Foin de la pierre tombal' ! je lutte pied à pied
Elle s'en vient sans façon, infernale, effaçant
Mes voyages au long cours et ma piste de sang
Sous des flocons de neige et des tracas d'épines


Regret du passé, peur de l'avenir, incertitudes au présent...<br />
<br />
1991 : Retranscription de ma propre adolescence, grâce à ces quelques mots de poésie, griffonnés sur un cahier de collégien...


Ecrit par Candlemas
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net