L'invitation au recueillement


Là-haut le silence se fait écho. La plénitude demeure, en catimini.
A la cime de la montagne l'air frais en méditation
Caresse sournoisement l'indiscrète invitation
Des corbeaux noirs qui croassent à l'infini.

Je perçois l'inconnu des cieux endormis
Que l'orangé du ciel édulcore libertin
Gazouillis spirituels d'espoirs assouvis.

Médusée de nos interrogations l'invitation au recueillement
Retentit en écho où les songes s'étirent librement.

Le firmament de nos pourquoi hume nos représentations.




Ecrit par Colline
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net