Une entreprise perdue


Elle était belle comme le soleil
Un rêve impossible, une merveille.
J’aurais tant aimé la séduire…enfin…
Mais rien n’était gagné, c’était certain.
Tout joyeux je suis parti à sa conquête
Sourire aux lèvres et l’œil en fête.
Quand je l’ai abordée, doucement, timidement,
Fort de mes beaux et tendres sentiments,
La belle m’a regardé de haut en bas
Et m’a dit : désolé, mais tu ne me plais pas.
Le monde alors s’est écroulé, pitoyable
J’en ai roulé, assommé, sous la table.
Maintenant, je sais qu’il y a des entreprises
Construites comme la tour de Pise,
Elle risque de tomber ipso facto
Quand elle est bâtie sans ex-voto.

Daniel LEFEBVRE
Le 14.03.2015




Ecrit par Lefebvre
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net