Puisse ta main être ...


Puisse ta main être naufrage
De mes larmes et des présages,
Vois-tu, qu'est rare un tel amour,
Qui supporte tout et secourt
Si haut : est-il aux mains de sage ?

Le siège de baisers otages,
Et de promesses, et sans âge,
Et un calice, sans contours,
Puisse ta main être !

Ineffable grâce, langage,
Qui ne peut faire un ouvrage,
Ton parfum est-ce seul séjour
Où l'heure vive est à rebours ?
Jusqu'à l'absolu, un voyage,
Puisse ta main être !




Ecrit par Clesia
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net