Dénouement

Quand tu perdras tout, tes clés et la face
Tes bracelets ferrés, l’esclave et sa chaîne
L’étreinte de tes collets, la guêpe de ta peine
Sans plus même rougir d’être nue sur la place


Quand tu lâcheras tout sans crispation amère
La montre et les perles, la nymphe et sa fleur
La jupe soulevée du ciel par le torrent sonneur
Sans plus même trembler dans le vif de ta chair


Quand tu ne jouiras plus d’autres privilèges
Que de rire enfin aux saccades du soleil
Oiseau tu t’ébroueras en ton instinct réveil
Le serpent de tes eaux sourdra du lit des neiges




Ecrit par Vespertilion
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net