Trois fois rien

C'était une bricole, oh vraiment pas grand-chose.
Un rayon de lumière, un peu de couleur rose,
Un sourire posé sur quelques mots curieux
Pour oublier un soir que le monde est sérieux.

C'était rudimentaire, à peine commencé,
Une ébauche primaire, un essai insensé.
Un petit tas de glaise à la forme imprécise
Que nous avions sculpté de nos mains indécises.

Ce n'était rien de plus qu'un chant de violon
Qui flottait dans le vent comme font les ballons,
Un arpège léger de quelques notes douces,
Un petit air têtu qui dans la tête mousse.

Une drôle d'idée, soufflée d'un courant d'air,
Qui glissait dans mon cou et me donnait des airs.
Un parfum délicat qui dicte ses envies,
Juste un petit bouquet de jolis brins de vie.

Je l'ai perdu, je crois, stupide maladresse,
Et depuis sans répit, son absence m'oppresse.
Pourquoi ce vide fou qui brûle de douleur?
Ce n'était rien de plus ...qu'un petit bout de cœur.

11 Septembre 2018




Ecrit par Myosotis
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net