Le chat de Sa Dogaresse



Elle a sauté du Pont de bois dans ma valise.
Quand je l’y trouverai, cligneront ses yeux verts
Qui, fort heureusement, sont cachés à la ronde…

Sur ma barque j’ai pris, comme appâts, quelques vers
Que je laisse filer, pêchant sa friandise
À la traîne aux miroirs facétieux de l’onde…

Elle ronronne quand je fredonne ces airs
Jadis imaginés, avant qu’on m’interdise
Au bagne de crier « Libérez ma Persane » !

Quand elle bondira de sa corbeille aux bers
Du chantier retrouvé, je dirai la sottise
Qu’on déclare, en faisant un sourire, à la douane…

L’heureux simple d’esprit, revenant des enfers,
Rendra son félin d’or aux larmes de Venise,
Tout en croisant les doigts, pour clore un tour du monde …




http://asiacat.free.fr/venise.htm

L’eau est une route pour les chats. Les chats sont indépendants, montent à bord et descendent quand bon leur semble. Ils restent parfois dans un port.
Les Vénitiens considèrent le chat comme un témoin de l’invisible.


Ecrit par CinquiemeVallee
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net