La toile

Dans une maison intemporelle
Faite de pierres naturelles,
Existe une pièce particulière
À deux pas d’une jolie verrière

Derrière une porte plus que centenaire,
Se dresse un chevalet solitaire
Des couleurs aux allures primaires
Garnissent des tablettes sédentaires

Un monde rempli d’imaginaire
Y vit, loin du jour et de la lumière
Un monde qui n’appartient
Qu’à l’artiste et à sa main

Avoisinant le pinceau chevelu,
S’affirme une toile un peu tendue
Le moment apparait suspendu
Remous d’images attendent le moment venu

Pinceau tenu avec doigté
Entremetteur édifiant la complexité
Des pigments chargés d’intention
Un mouvement gorgé de précaution

Le médium se dévoile à pas de velours
Les huiles colorées et leurs jolis contours
Éclats d’inspiration insoupçonnés
Finale inconnue, trop éloignée

Sur le lin, se révèle l’avenir
Bleu de Prusse pour l’anoblir
Cinabre pour le faire ressortir
Glycine pour l’adoucir

Le peintre imprégné de fantaisie
Pareille à une effusion de poésie
Des traits d’orange brûlée
Se mélangeant à la vanille maculée

Quand le chiffon sera jeté
Son génie n’aura plus à se réinventer
Il ne restera qu’à admirer
Le fruit de ses pensées




Ecrit par Lolo
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net