La pluie sur mes plume

La pluie sur mes plumes


Au crépuscule éternel
Je n'oublie que l'irréelle
Absurdité des fourberies
Des âmes de tyrannie.

Partir dans l'abnégation,
Sans demander l'addition.
Libre aux commères de cancaner,
Bavasser et m'éclabousser.

La pluie sur mes plumes,
Glisse comme l'enclume,
Sur ma feuille morte,
D'avoir déçue la cohorte.

Dans la tempête résonne,
L'écriture d'une aède monotone.
Sonne le deuil de l'été,
Aux doux arpèges abîmés.

Sans l'once d'un regret,
Je vole tel moineau friquet,
Vers un ciel bleu pastel,
Où exultent mes ailes.



Muse, le 10 Octobre 2015


La pluie sur mes plumes

Ecrit par Muse
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net