Souvenirs d'étudiant

Sous le pont Mirabeau
coule la Seine
te souviens-tu mignonne
de ces journées
où la Seine était en crue
nous ne pouvions traverser
le pont pour nous rendre à la Fac
c'était une aubaine
nous faisions l'école buissonnière
Je te lisais des vers
de Voltaire ou Mme de Sévigné
et on s'aimait
dans un grenier aménagé
avec le ciel pour seul témoin
au 14 juillet je partais
en vacances obligées
avec les parents
j'étais assez mécontent
mais quel plaisir
d te retrouver après l'été
que de passion
Nos avons brûlé la chandelle
par les deux bouts
aujourd'hui avec la vieillesse
le souvenir émergeant
et avec eux les regrets
de n'avoir pu marier
celle que j'aimais.

IRIS 1950






Ecrit par Iris1950
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net