Terre de Feu

Mon jardin est comme une serre
Où j’enterre la passe-rose
Des hiers et des sans-demains
Je fais des brûlis des clairières
Je m’enserre avec mes semis
J’ameublis les croûtes terrestres
Et je plante des radicelles
De vermisseaux

J’ai mis la terre sur le feu
Pour éteindre les brûlots vifs
Ni air ni eau sur le compost
Juste un grand silence de notes
Qui arrose le chant des mines
Comme une sonate sublime
Pour la passiflore amoureuse
Des ans à jamais flétris

Mes vers grouilleront dans la boue
Luisant comme des christophores
On les lira parfois debout
Adossé à un lampadaire
Dans une allée de cimetière
Peuplée de spectres acrotères .

Marine 11 janvier 2019-11h




Ecrit par Violette
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net