L'écho

Un petit sourire
Sous les moustaches
Le visage â peine découvert
très flou.

La douceur des yeux bleus
Au bout du silence
Dévoré de pourquoi

Sentiment de vide
De questionnement irremissible
Les réponses s'éteignent
Sans rien comprendre

Seul résiste le passé
Docile plaie des souvenirs
Dont saignent les resiliences

De longs soupirs lointains
S'epuisent sur l'écho
Juste avant l'orage

L'orage tombant sur les lèvres muselées.







Ecrit par Colline
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net