L'enfant

Un moment infini,
arreté sur l'image bleutée
Du ciel assombri,
Cette lueur d'espace
A l'allure calme et tranquille,
le reflet blond du monde
Qui se réveille
Combat permanent
Des hommes rebelles
Qui croient encore aux mille faceties
Du choc ténébreux et cruel,
cette terre,
Qui devient tienne.


Je te regarde,
Tu me parles,
Et je sais déjà,
Au delà de tes mots,
L'inoubliable pureté de tes songes,
Lumière grise,
Voilée et si intense,
Tu sauras te dresser
Entre les silences,
Dans la lueur crue
De ces matins brumeux.


Armoiries de soleils et de lunes,
Ou le désespoir est inconnu,
Ou, seule,
Cette force de vie
t'enracine
Dans ce pale ivoire
De bien-etre
Jaillissant d'entre
Ces flambées d'or et d'argent.

Lumière opaline
De ces reves
Dont tu es le présent,
Offrande si généreuse
Qu'elle en devient intouchable,
Fabuleux destin
Qui es le tien,
je te chéris et te guette,
Tu es la terre,
L'essence de la vie,
garde-la en toi,
Et de tes petits doigts,
Emmène-là loin,
Au plus profond de toi-même<br>


Ce poème m'a été inspirée d'une photo de mon fils et de son enfant qui a un an aujourd'hui, le dix mai deux mille neuf...<br />
Bon anniversaire, petit James<br />
Marie


Ecrit par Linbleu
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net