L'étoffe de pêcheresse.


Est-ce par inadvertance ?
Elle a laissé choir
Son mouchoir
Brodé d'élégance
Et dans un frou-frou de soie
M'a montré son dos,
Oh fort beau,
Ses reins qui ondoient.

Devais-je saisir ma chance ?
Vite j'ai glané
Et humé
Pleine de fragrance,
Riche de belle promesse,
Suaire en sueur
De ses pleurs,
L'étoffe de pêcheresse.

Tel damné, je la pourchasse
Et quand, haletant,
Je lui tend,
Un doux ange passe.
Alors nos deux mains se frôlent,
Rien qu'un accident
Evident.
Ai-je bien joué mon rôle ?




Ecrit par Alf
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net