A …Charlie !

Charlie… que je t’adore !
Tu es un grand,dans ton genre
Tu décrivais bien des misères,
Avec ta manière,si particulière
Nos pleurs sont drôlement noyés,
Par nos rires,que tu arrachais
Ton complet noir ne s’use avec le temps
Car,il cachait un grand cœur blanc
Tu as donné du souffle à l’humanité
Sans que « humilier »,soit ta balle préférée
Qui a dit que mourir est une fin?
L’écho du mal ou du bien,
Subsiste,après la vie de chacun
Merci à toi,Charlie Chaplin !









Ecrit par Charazed
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net