Jamais ne s'éteindra ma flamme ...

Qu'importent les jours les saisons
Qui se dérobent là sous nos yeux
Qu'importent la folie la raison
Qui nous consument  à petit feu

Qu'importent les vents les orages
Qui feront tanguer ton rafiot
Qu'importent les larmes sur ton visage
Qu'importent les rides sur ta peau

Qu'importent les sommets les abîmes
Que tu sois roi ou miséreux
Qu'importe la vie que tu dessines
Qu'importe la couleur de ton dieu

Qu'importe la nuit dans ton coeur
Dans ces instants ou tout s'effondre
Qu'importe le vent du bonheur
Quand de tes yeux l'amour inonde

Qu'importe le souffle dans tes voiles
Pour d'autres chemins d'autres vies
Qu'importent la lueur des étoiles
Sous d'autres cieux d'autres pays

Qu'importe si les mers nous séparent
Qu'importe si l'eau file sous les ponts
Qu'importe la douleur certains soirs
Quand les larmes coulent pour de bons

Et si je pars un peu trop vite
Et si je vis un peu trop fort
Si le chagrin en toi s'invite
Ferme les yeux je brille encore

Jamais ne s'éteindra ma flamme
Un peu de moi coule dans ton sang
Un peu de moi coule dans tes larmes
Je serais toujours là mon enfant




Ecrit par Philauren
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net