Le destin

Qui frappe à ma porte?
Un grand éléphant venant du néant?
Les bouleaux tendres qui ont peur du vent?
Ou un cerf-volant?
Non, ce n’est pas un grand éléphant
Ce ne sont pas des bouleaux tendres
Ce n’est pas un cerf-volant.
Mais, c’est le destin des maudits
Qui m’envahit. .




Ecrit par daba
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net