Flagrances (estrambot)

J’affirme, à cent pour cent, qu’Édith, au naturel
Qui fleure déjà bon et plus d’un homme grise,
Va, les jours à venir, offrir une surprise
Aux êtres près d’elle, âme ou non de ménestrel.

Hors sujets feu du ciel, châtiment corporel,
Douces seront ses mains, une odeur de cerise,
Ou fleur de cerisier, sur la narine emprise,
Symbole de la vie et charme intemporel.

Sera-ce avant, après, le parfum mandarine
Au contact de ses doigts délicate feutrine
Sinon, oint dans sa paume, un suave jasmin ?

Ces magiques extraits de Fleurance Nature
Sont, des crèmes, piments, nul besoin d’examen
Pour combler élégante et noble créature.

Du coffret, mon cadeau, malgré moi, pour demain,
Le dernier tube au miel, arrêt de ma voisine,
M’est imposé, massage au menu, point... cuisine.


Le 3 novembre 2019.




Ecrit par Stapula
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net