Unis sons



Tout le savoir enceint dans le cerveau humain
Ne sait dire ce manque à mon âme présent
Qu importe l équation qui nous mène à demain
Tant qu échappe à ma main le soleil qui descend

Tout ce qui vibre autour de nous importe peu
S il n est d arpège aucun liant ombre à lumière
Grosses ruses mêlées à nos rêves pieux
Augmentent la gadoue où nos pas désespèrent

En cette absence où se situe du sens la source
Il faut que sans miroir le verbe voit sa bouche
Dire dire ces mots menant en même course

Le babil enfanté par la mer qui se couche
Car tout parle tout gronde et par quarks et par champs
À celui qui se tait pour qu en lui soient leurs chants.




Ecrit par JIM
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net