La mystérieuse inconnue


(J’offre mes sincères condoléances à tous les proches des victimes de l'hécatombe survenue le 14 juillet 2016 à Nice)




On l’appelle la mystérieuse ;
On la perçoit toujours sereine,
Mais elle a un cœur noir de Reine.
Et telle une bête furieuse,
Elle embaume les lieux de noir ;
Les femmes ont les yeux fuyants
Et les hommes en sont méfiants
Quand on la voit dans un miroir.

Cavalière grivoise et commère cinglante,
Puis sorcière sournoise et chimère sanglante ;
Certes, vous le savez !
Vous en doutez ? Alors...

Cette ténébreuse marâtre
Trame une ruse florentine ; *
Ne soyez pas la guillotine
D’une tête à vif et noirâtre.
Toute tombelle est inondée
De vos agissements odieux ;
Cessez vos actes insidieux,
Car de nos pleurs naîtra l’ondée.

Cavalière grivoise et commère cinglante,
Puis sorcière sournoise et chimère sanglante ;
Oui, vous la connaissez…
On l’appelle la Mort !



* manœuvre fourbe menée dans le but de nuire à quelqu'un ou de l'évincer.


Claude Lachapelle / juillet 2016


Ecrit par Claudel
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net