Quatre saisons

L'hiver approche, le froid glaçant,
Les nuits pures, le vent cinglant,
Et tu n'es pas présente, douce fée,
Tu es dans l'esprit du ciel gris oublié.

Le printemps va venir, le bruit des oiseaux,
Les nuits qui s'allongent, le vol des moineaux,
Et tu seras pas présente, belle fée,
Tu es dans l'âme de ces nuages dispersés.

L'été viendra, le soleil accablant,
Les nuits d'étoiles, astres au firmament,
Et tu ne seras plus présente, magique fée,
Tu es dans le souvenir de mon cœur torturé.

Et l'automne sera là, enfin arrivé,
La nuit accueillera mes rêves embrumés,
Et tu seras peut-être là, sous un ciel azuré,
A mon chevet pour me dire je t'ai aimé.

Pour L.




Ecrit par Patrick45
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net