Catastrophe

Soudain le ciel s'assombrit
J'entends les mouettes qui crient
Le tumulte des flots
Agitent les bateaux
De turquoise, la mer devient grise
les vents violents ont chassé la brise
Des averses de pluie
Délavent le parvis

Soudain un grondement rugit
De l'océan, un mur d'eau s'élève
Et roule
Sa course s'achève
Sur la plage de sable
Emportant les galets
Arrachant les pavés

Il n'est plus raisonnable
De regarder le paysage
Des rafales de pluie
Se mêlent aux grands vents

Un second roulement
Sur les eaux déchainées
Et c'est le parapet
Qui vibre sous nous pieds
Encore un rouleau
Très haut cette fois
Se jette en toute hâte

Le mur de digue se noie
Roulant dans les ruelles
S'étalant sur les places
Cette seconde vague
Annonce la cata

Les volets bleus fermés
Des maisons aveuglées
Attendent d'être délavés
Par les flots au tumulte d'enfer

Le tsunami est là

Les eaux roulent sauvages
Déchainées au passage
laissant une image de désespoir
Dans ce paysage englouti

Dévasté par les eaux en colère
Atmosphère délétère
Messagère de misères
D'une terre où erre

La désespérante désespérance.







Ecrit par Machajol
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net