Le paradis morne ?

Le voyage au seul ton bleu et blanc de l' Eden
Eden sans pluie ni d'orages sans le pardon
Pardon qui nous laisse aller à l'abandon
Abandon d’âmes qui ne nous rassérènent

Rassérènent ! Pas par leur feu et nous amènent
Amènent à laisser partir tous ces démons
Démons qui n'ont rien fait pour rester ! Ignorons !
Ignorons donc les tous ! Pour une vie sereine

Sereine ligne sur laquelle nous méditerons
Méditerons bien sur notre propre odéon
Odéon où l’œil ajuste réalité

Réalité libérant le cœur de nouveau
Nouveau pour y être fécond en échos
Echos vers un paradis blanc et bleu été







Le paradis est il morne, pour que l'humain y préfère les conflits et la haine ?<br />
<br />
(Un petit sonnet)


Ecrit par Stella
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net