Orgasme volatil

Au creux de la montagne assoupie
Nus sous la neige
Les mélèzes processionnent en chorale décharnée
La brise dans les branches éveille leur vigueur
Et roucoule une morne fadaise
Un air cristallin les attire
Auprès d’un torrent fougueux
Dans lequel la lune se mire
La lune givrée leur balance ses rondeurs
Et d’une fossette sourit sa candeur
Milles étoiles électrisent son voile
En cachemire d’espérances
Les mélèzes fracassés en vaines envolées
Vois le colibri de leur bois s’élancer
Qui à la lune vrille sa lance
Alcoolise ses humeurs
Bourdonne sa musique salée
Balaye ses pudeurs
De ses ailes frénétiques
Et par quartier la prend
La lune exulte
Se prend pour un soleil
Chasse les étoiles
Et plonge dans la source
Au pied des puissants mélèzes
Abattus par l’orgasme volatil




Ecrit par Tigrou
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net