Fleur de cactus

Dans une gangue bardée de pals acérés,
Poussée par la magie de forces insolentes
Hors du cocon tissé de fibres urticantes
Apparaît une fleur aux pigments éthérés

Protégée par des rangs de lances vigilantes
Elle ouvre son fourreau de satin blanc laiteux
Qui laisse deviner des profondeurs troublantes

Tout au fond du calice aux pans vertigineux
J’aimerais, si j’étais fleur, trouver ma demeure
Dans peu de terre et d’eau pour anticiper l’heure
Qui viendra m’avertir de faire mes adieux

A la vie, las trop brève, avant que je n’en meure…


Ghazel inspiré par un cactus en fleur au salon

Ecrit par Oxalys
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net