Le malchanceux

Je n’étais pas enclin à être paresseux
Avec l’âge pourtant je le suis devenu
Dès ma plus tendre enfance une fourmi je fus
En ces folles années sans possible refus
Et puis un jour advint la crise qui surprit
Tout croule actions et titres à donc furent sans prix

Ainsi je suis devenu en ce monde cigale
Et cette oisiveté me charme et me régale
Certes si par malheur j’ai un peu de besogne
Toujours je maugrée ou plutôt lors je grogne
A la mendicité je me suis adonné
Mais les dons généreux sont ores peu donnés
En cette vie Amis je suis un malchanceux
Comme pauvre advenu ainsi qu’en parvenu



Ode<br />
La capiche è l’coq d’aous<br />
<br />
Hôtel Dorint Augsburg.de<br />
Les Maissineries VI.20<br />


Ecrit par Cepyge X
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net