Campagne maritime

Au large ondule un champ de blé
En vagues opulentes et ambrées
Un voile blanc de coton poudré
Faseye entre deux collines boisées
Dans le carré d’un pauvre ermitage
Un couple déroule un cordage
Et hisse avec force et courage
Un gréement de fourrage
Sous un banc vermoulu
Un gras lapin couillu
Vient bousculer le rendu
De cette scène détendue
Dans leur cambuse enfumée
Les amants enfiévrés
Larguent les écoutes salées
De leur focs délavés
Sur la quille l’écoutille se fixe
Ça lofe à tribord à bâbord ça dérive
La rame dans les bannettes godille
Chacun prend son quart frénétique
Un baume de plaisir
S’abat sur le pont des soupirs
Et ancre le désir
Sur l’étrave de leurs sourires




Ecrit par Tigrou
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net