Le train de la liberté

J’étouffe,
Quotidien de pantin
Tel un refrain lointain.
Besoin d’air,
D’un lendemain incertain
Plus d’efforts en vain.

Il m’appelle, incessant
Ce frisson enivrant
Celui que l’on ressent
Au devant de l’inconnu,
Cette aventure défendue,
Ce chamboulement si craint,
Tel un plaisir malsain.

Un matin la découverte,
De mon lit défait,
De ma fenêtre ouverte,
Ils resteront pétrifiés.
Tandis qu’à bord du train,
Profitant du goût de la liberté,
Mon esprit vagabonde
Et ma décision tombe :
- Je ne reviendrai point -




Ecrit par Hayla
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net