Ce jour-là était gris


Ce jour-là était gris, c’était déjà l’automne
Nous marchions de concert dans l’allée du jardin
Elle me racontait d’une voix monotone
Ce qu’elle avait vécu dans un pays lointain

C’était à Yanaon, la France était en guerre
Son père était docteur, elle avait dix-neuf ans
Elle avait découvert la profonde misère
Qui touchait les Indiens et surtout les enfants

Elle avait consacré toute sa vie entière
Au service des pauvres, à aider son prochain
Elle était à la fois professeur, infirmière
A tous les miséreux, elle tendait la main

Sur une vie de femme, elle avait fait l’impasse
Sans avoir jamais eu le plus petit regret
Elle continuait, sans jamais être lasse
Son œuvre humanitaire et parlait de projets

Je lui tenais le bras, elle était chancelante
Nous faisions demi-tour, le vent avait fraîchi
Une sainte elle était, c’était aussi ma tante
Lise ton souvenir reste dans mon esprit




Ecrit par Anacreodes
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net