C'est la fête de Jeanne....

Jeanne fut Résistante au mérite reconnu

Jeanne est soudain émue en voyant ces clichés,
Des photos de jadis où s’est vissée la guerre.
Sa sœur, en feuilletant son unique repère,
Fait revivre des temps en son for bien cachés.

Ses grands amours d’antan aux parfums panachés
Remontent en surface et la jettent à terre.
Elle fut jeune et belle, évitant tout mystère
A propos de son goût pour ces amants branchés.

Des résistants de charme étaient tous ses galants
Se donnant au danger sans voiler leurs talents.
L’éphémère était lors leur unique croyance.

On ne vit pas de peur qui demeure indicible
Sans braver l’aléa, sans montrer de vaillance.
Aujourd’hui c’est sa fête et son heur est visible.




Ecrit par Tonindulot
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net