Le rat de bibliothèque

Le monde entier peut bien s’effondrer alentour,
Sur l’échelle perché, le rat n’en a point cure.
Accaparé qu’il est par la littérature,
Son heur se passe autant de la nuit que du jour.

Aux nuisances des bruits il est devenu sourd,
Si parfois aux carreaux le soleil s’aventure,
Ses rais n’ont d’autre attrait qu’éclairer la lecture
Des grimoires contant un passé sans retour.

Les livres sont les seuls compagnons qu’il tolère,
Figés sur les rayons couverts d’une poussière
Qui patine ce lieu vieillot et confiné

Son horizon se borne au ciel astronomique,
Et s’il a oublié le goût d’un bon dîner,
C’est qu’il ne se nourrit que de pataphysique.




Ecrit par Oxalys
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net